jeudi 25 août 2016

Le Solaris, mon Everest

Bonjour et merci à vous qui êtes toujours là pour me lire malgré ma longue absence.

Je reviens aujourd'hui pour vous présenter mon nouveau-né. Non il ne s'agit pas d'un 5ème bébé ! mais d'un châle qui est tombé de mes aiguilles il y a quelques jours.
Il s'agit du châle Solaris de Mélanie Berg.
J'ai craqué dessus il y a quelques mois, je me revois encore bavant sur les photos du magnifique Solaris de Cocotteknits sur Instagram. C'était le jour de Pâques. Il me paraissait insurmontable. Je venais de passer 4 mois à tricoter un châle qui avait l'aspect d'une serpillière. Et Grismouton a organisé un KAL et je me suis dit pourquoi pas?



J'ai commandé de la jolie laine : de la Patte de Velours qui est teinte à la main par Christine qui habite en Suisse. Franchement je la recommande. La laine est d'une douceur incroyable et les couleurs sont magnifiques. Le plus dur a été de faire mon choix pour l'assortiment de couleurs. Heureusement, ma soeur Isabelle m'a aidée dans ce dilemme cornélien.






J'ai autant aimé le processus que j'aime l'objet fini. La construction est vraiment très bien pensé et très motivante pour la débutante que je suis. On se voit avancer et ça motive bien. La communauté tricot de Ravelry et d'Instagram m'a aidé à résoudre les quelques questionnements qui se sont posés à moi.
Tricoter ce châle a été un vrai bonheur. Il m'a accompagnée dans plein d'endroits et pleins de bons moments. Je trouve que c'est un peu l'avantage du tricot par rapport à la couture c'est que chaque que je vais porter mon châle je vais me souvenir des vacances au camping, de la randonné au Mondarrain, des trajets pour aller à Samadet, des parties de jeux de société,...







Laine Patte de Velours fingering qualité Exquise (100% merinos) 
Coloris principal Pinchard et insertions pistache, paille, aveline, gianduja et expresso

J'ai enchaîné sur un petit projet pour tricoter de la laine de mon stock et je traîne sur Ravelry à la recherche du coup de coeur pour mon prochain gros projet. 

Je vous souhaite à tou(te)s une belle et douce journée et je vous dis à bientôt...

    


                                                                                                                                Cécile

dimanche 10 juillet 2016

Quelques nouvelles...

Par où commencer? je ne sais pas trop...
Simplement par vous dire que ma reprise ne s'est pas très bien passée. Je vais vous épargner les détails qui ne sont pas passionnants. Je me sens malheureuse de savoir que mon absence a occasionné des soucis à ma collègue éducatrice, à mes assistantes maternelles, aux enfants de la crèche et à leurs parents. Je me sens en colère d'avoir tant travaillé pour préparer mon départ et de voir qu'au final cela n'a servi à rien. Je me sens submergée par la masse de travail que je retrouve. J'essaie de mettre des priorités mais le temps presse, la rentrée arrive à grands pas, alors je ramène ce que je peux faire de la maison et je travaille le soir quand les enfants dorment, le week-end quand j'ai 5 min. Je me sens inquiète...


Heureusement dans tout ça, Zélie s'est super bien habituée chez sa Mamie, Elle grandit bien et fait chaque jour des progrès. Les garçons ne semblent pas trop perturbés par leur nouveau rythme et puis c'est déjà les vacances pour eux.
Heureusement aussi que mes supers collègues et mes assistantes maternelles m'ont réservé un accueil chaleureux.

Alors cette année, autant vous dire que les cadeaux de fin d'années pour l'école ont été moins sophistiqués que l'année dernière ou l'année d'avant.
J'ai misé sur les cadeaux gourmands : un pot de confiture accompagné de cookies emballés dans un petit pochon en tissu.
J'ai de la chance : Louis est revenu en me disant que la confiture de citrouille est la préférée de sa maîtresse.







Je vous souhaite à tou(te)s une belle et douce journée et je vous dis à bientôt...

    


                                                                                                                                Cécile

jeudi 2 juin 2016

Reprise...


C'est la quatrième fois et pourtant c'est toujours aussi difficile !
Zélie semble prête. Moi il faudra bien...

Je vous souhaite à tou(te)s une belle et douce journée et je vous dis à bientôt...

    


                                                                                                                                Cécile

lundi 30 mai 2016

Bienvenue Jade !

Quelques bricoles pour souhaiter la bienvenue à Jade qui est venue agrandir notre famille il y a 8 jours.







Bavoir réalisé d'après le modèle Intemporels Bébés taille 0-6mois
            Coton imprimé acheté chez Toto Tissus et éponge en coton de mon stock

Hochet réalisé d'après le tuto du blog Range tes jouets
Anneau trouvé chez Mr Bricolage
Grelot de Mondial Tissus
Coton imprimé acheté chez Toto Tissus
Minkee acheté sur le site Rascol


Flex de personnalisation réalisés avec ma Silhouette

Je vous souhaite à tou(te)s une belle et douce journée et je vous dis à bientôt...

    


                                                                                                                                Cécile

vendredi 27 mai 2016

Empreinte placentaire

Aujourd'hui, cela fait 7 mois que Zélie a rejoint notre famille, 7 mois de vie terrestre, 7 mois qu'elle a été séparée de son arbre de vie qui la nourrissait au creux de mon ventre.

Depuis la grossesse de Clovis, je suis très intéressée par le placenta. Celui de Zélie, nous avons évidemment pu le garder; Viviane, notre sage-femme, nous l'a montré en détails. Deux jours après la naissance de Zélie, mon amie Eléonore est venue nous voir. En tant qu'étudiante sage-femme, elle connaît bien les placentas, elle l'a donc étudié attentivement avec moi et m'a raconté diverses choses dessus. Elle m'a également aidé à réaliser des empreintes placentaires.

Pour les détails techniques, il faut disposer le placenta bien à plat côté veines (je ne sais jamais si c'est le côté maternel ou foetal J ) vers le haut. 
Il y a deux possibilités : réaliser une empreinte au sang ou à la peinture. Si on veut faire les 2, il faut évidemment commencer par le sang. J'ai "étalé" le sang au pinceau un peu partout notamment sur le cordon pour avoir une trace bien nette. Il faut ensuite positionner une feuille cartonnée ou une toile dessus et appuyer.
Pour la peinture, j'ai pris de l'acrylique. Si vous avez besoin de prélever des morceaux pour l'isothérapie ou autre, veillez à le faire avant et à le faire de l'autre côté du placenta. 








Pour ses 7 mois, j'ai eu envie de ressortir le placenta du congélateur le temps d'une nouvelle empreinte (nous ne nous sommes toujours pas mis d'accord sur l'arbre que nous allons choisir pour Zélie du coup le placenta n'est pas encore enterré). J'ai fait cette empreinte sur une toile qui a rejoint mon atelier. 









Je vous souhaite à tou(te)s une belle et douce journée et je vous dis à bientôt...

    


                                                                                                                                Cécile

mercredi 25 mai 2016

Vous saviez que le Père Noël habite en Allemagne ?

Mercredi dernier, il m'est arrivé un truc de dingue !

A 11h55, le facteur sonne au portail alors que je réveillais Zélie pour aller chercher ses frères à l'école. Notez que je n'étais pas en avance ! Bref, il arrive avec un gros paquet pendant que j'installe Zélie dans la voiture. Ma première pensée est "qu'est-ce que Sébastien a bien pu encore commander? " Ma réflexion est vite interrompue quand il me demande si c'est bien moi "Cécile S..." Euh oui ! mais cet énorme paquet est donc pour moi ! Alors là je me dis pendant un quart de seconde que Sébastien m'a peut-être commandé les chaussures Nina Vita sur lesquelles j'ai flashées. Je vais rapidement poser le paquet sur la table du salon et je vois sur le bordereau du colissimo que le paquet m'est envoyé par Anne.
Alors là, je ne vous raconte pas le supplice : devoir partir sans pouvoir ouvrir le paquet. Je peux vous dire que nous n'avons pas flâné : j'ai brieffé les garçons sur l'arrivée d'un gros colis mystère et on est vite rentrés.

Je n'ai qu'un regret : c'est de ne pas avoir filmé l'ouverture. Pour vous donner une idée, j'étais à peu près dans le même état qu'Anne (une autre) du podcast Un fil qui traîne à l'ouverture du colis du swap des podcasteuses. Je ne savais plus où donner de la tête, les garçons n'en revenaient pas.
D'une part, je ne m'attendais pas à ce colis car Anne nous avait déjà gentiment gâtés pour la naissance de Zélie. Jamais je n'aurais imaginé qu'elle m'envoie un colis en retour de celui reçu pour la naissance de son petit Nikita. Et puis pas un petit colis hein !


Allez j'arrête de vous faire languir, je vous montre.














Vous avez vu ? Anne est dingue n'est-ce pas?


Il y avait donc une jolie valisette, le genre de valisette qui me faisait rêver quand j'en voyais sur les blogs. Je n'en reviens toujours pas d'en avoir une maintenant. Dans la valise, il y avait des vêtements de sa petite Masha pour Zélie et un doudou.
Il y avait aussi de la laine, une jolie laine d'une extrême douceur, 40% laine, 35% mohair et 25% alpaga ! Il faut que je trouve un projet à faire avec. Anne tu as des suggestions?
Il y avait également des boutons en bois, un joli carnet (qui je pense va devenir le carnet où je noterai mes projets tricots), des blocs-notes moustaches super funs, un de ces jolis miroirs dont elle a le secret, un petit coussin déco en forme de coeur, un patron de robe (elle a dû noter que j'étais une maman indigne qui n'a encore rien cousu pour sa puce J), une petite pince oiseau, du chocolat aux chamallows (OMG qu'il était bon !) et de la tisane. C'est marrant car ma soeur m'avait offert la même tisane il y a une dizaine d'années. Je l'adore, j'aime par-dessus tout manger les fruits qui se sont réhydratés.

J'ai été hyper touchée par la gentillesse et la générosité d'Anne. Et quand le moral flanche un peu à l'approche de la reprise, je pense au bonheur que j'ai eu à découvrir tous ces trésors, c'est absolument magique.

Mille mercis Anne 

Je vous souhaite à tou(te)s une belle et douce journée et je vous dis à bientôt...

    

                                                                                                                                Cécile

dimanche 22 mai 2016

L'aventure permaculture #1

Nous avons construit notre maison sur un terrain qui appartenait, à l’origine, à mon grand-père. Dans le temps, c’était une carrière à ciel ouvert d’où était extraite de l’argile qui était ensuite livrée aux Tuileries de la Négresse à Biarritz. Donc autant dire, que le sol est, sans surprise, argileux ! 
Le printemps qui a suivi notre installation, nous avons débuté notre potager. J’avais très envie de faire un potager en carrés car je trouvais ça très joli. Sébastien avait dit oui pour 2 carrés, une chose en entraînant une autre nous avons fini avec 18 carrés

Cependant, après 2 ans de culture, le bilan était mitigé :  malgré les efforts, la productivité n’était pas au rendez-vous. Il y avait peu de légumes et ils restaient petits. La terre durcissait très vite. Du coup, Sébastien voulait que l’on change de système, que l’on parte vers un potager conventionnel à travailler au motoculteur. C’est à ce moment-là qu’on me suggère l’idée de la permaculture. De fil en aiguille, nous avons découvert les vidéos de Damien, nous avons appris énormément de choses et on a décidé de se lancer.

Sébastien a enlevé au fur et à mesure les carrés existants, il a creusé l'emplacement des nouvelles planches de culture, mis du bois au fond, puis de l'herbe de tonte, puis de la terre, puis du BRF (bois raméal fragmenté, pour les non-initiés des branches d'arbre broyées),puis du compost, puis à nouveau de la terre et du BRF.
Cela revient à faire une sorte de lasagnes qui va recréer de la vie dans la terre. Les racines vont pouvoir s'enraciner en profondeur. En effet, nous avions fait venir de la terre végétale pour nos carrés potager mais une fois passés les 20 cm de végétale, les racines de nos légumes devaient s'enfoncer dans l'argile et là ça ne fonctionnait plus.





Pour les allées entre les "carrés", nous avons fait le choix de mettre du caillou. Ça peut paraître curieux surtout en permaculture mais c'est ce qui correspondait à nos besoins. Quand j'ai disposé les premiers carrés, je n'avais pas calculé l'espace suffisant pour le passage du micro-tracteur ; du coup ça complexifiait l'entretien des allées. La question est ainsi réglée : ça va nous faire gagner du temps et les courges pourront ainsi prendre leurs aises dans les allées sans que je sois obligée de les bouger pour tondre.





La terre n'est jamais laissée à nue. Elle est recouverte en permanence. Cela permet de la protéger du froid l'hiver et de la chaleur l'été. Ça garde l'humidité et comme l'eau c'est la vie, notre sol regorge de vers de terre ! Fini de travailler le sol avec le motoculteur ou de gros outils au risque d'abîmer la biodiversité. Ce sont nos vers de terre et autres petites bêtes qui se chargent de ce travail pour nous et je dois dire qu'ils sont rudement efficaces ! La terre est non seulement protégée mais aussi nourrie par ces ajouts de matières organiques. En plus, cela limite la pousse des "mauvaises herbes".
En permaculture, la paille est très souvent utilisée mais encore faut-il en avoir. Ici nous utilisons donc de l'herbe de tonte en alternance avec du BRF. Nous avons acheté avec mon père un broyeur à végétaux ce qui fait que nous ne manquons pas de BRF.





Dans un prochain billet, je vous parlerai des semis.

Je vous souhaite à tou(te)s une belle et douce journée et je vous dis à bientôt...

    


                                                                                                                                Cécile