vendredi 29 mai 2009

Belle initiative



Quelques jours après la naissance de Louis, j'ai eu le plaisir de recevoir une lettre de la mairie me félicitant pour son arrivée et me conviant à un pot donné en l'honneur de la fête des mères.

Le pot a eu lieu samedi dernier. C'était sympa car il y avait tous les couples du village ayant eu un bébé en fin 2008 ou début 2009.
La Mairesse nous a fait un petit discours en rappelant l'historique de la fête des Mères. Et ensuite nous avons eu droit à des cadeaux : un bon pour un pommier à planter dans notre jardin (je suis trop contente!) offert par la mairie et des bavoirs, un autocollant pour la voiture et un CD de comptines en basque par la communauté des communes (pour la promotion de la langue basque).
Donc depuis je chante à Louis :
"Krokodilo lodi, dilo lodikokro
Krokodilo nano, nona lodikokro..." (essayez c'est pas évident :D )
Je comprends pas tout mais le coeur y est.
En tout cas, c'est une bien belle initaitive qui je trouve méritée d'être soulignée.

jeudi 28 mai 2009

Elever son enfant autrement


Après avoir attendu mon enfant autrement, j'ai bien l'intention de l'élever autrement!

Nous avons la chance d'avoir reçu un superbe livre qui était sur notre liste de naissance chez Jolilola : Elever son enfant autrement.
Maintenant que j'ai fini la saga familiale en 4 tomes qui me tenait en haleine, c'est mon nouveau bouquin de chevet.
Il est tout simplement génial : les illustrations sont magnifiques et les sujets abordés passionnants.
L'auteur: Catherine Dumonteil-Kremer est maman de trois filles. Elle est consultante familiale, formatrice aux techniques de communication interpersonnelle, éducatrice Montessori. Elle a fondé L’association La Maison de l’Enfant et la liste de discussion « Parents Conscients » qui est le plus grand groupe francophone de soutien à la parentalité positive. Elle a initié en France l’organisation de la Journée de la non violence éducative.
Sommaire
Attendre son enfant... autrement
• Ce qui se passe dans notre corps
• Se préparer à l’accouchement autrement
• La méthode Feldenkrais
• Le chant prénatal
• L’haptonomie
• La méthode Bonapace
• Les changements pendant la grossesse
• Choisir un endroit pour accoucher
• L’amniocentèse
• L’accueillir en douceur
• Naître à soi-même en donnant la vie
• Péridurale : faire la part des choses
• Accompagner la douleur autrement
• Accoucher à la maison
• A la maison... avec votre bébé
• Et si tout ne se passe pas comme prévu
• Donner naissance par césarienne
• La méthode Kangourou
• Ces enfants qui ne viendront jamais ?
L’art de parenter Les liens se tissent, la vie continue
• Allaiter son enfant
• Devenir père
• Le portage
• Le massage, un contact actif
• Les comptines, des caresses ludiques
• Le contact avec l’eau
• Sommeil et co-sleeping
• Les pleurs du bébé
• Les berceuses
• L’éveil sensoriel du bébé
• Vivre avec ou sans couche
• La langue des signes pour les bébés
• Reprendre votre travail
• Profession : parents
• Devenir mère « à plein temps »
• Vivre plus simplement
Grandir ensemble
• Les étapes de la croissance
• Une discipline aimante
• Pour une éducation non-violente
• Pourquoi éduquer sans frapper??
• Punitions et récompenses
• La discipline aimante, un mode de vie
• Les rivalités fraternelles
• Le travail sur soi
Les petites activités
• Jeux coopératifs et jeux compétitifs
• Raconter des histoires
• Chanter ensemble
• Jouer ensemble
• Fêtes et rituels
• Les activités de la vie quotidienne
Apprendre… autrement
• Choisir d’aller à l’école
• L’instruction en famille
• La pédagogie Montessori
• La pédagogie Waldorf (Steiner)
• Les écoles Summerhill et Sudbury
• La pédagogie Freinet
• L’apprentissage auto-géré
La vie de famille Hauts et bas de la vie de famille
• Préserver le couple
• Lorsque le couple se sépare
• D’autres schémas de famille
• Parents d’enfants différents
• Lorsque l’enfant est malade
Vivre ensemble, petits et grands
• La reconnaissance du métier de parent
• Aperçu d’un monde sans violence

lundi 25 mai 2009

Couches lavables


Moi accro à mes lavables?
vous croyez?
Au secours ça se soigne???
:-)

Sling


Un cadeau de la liste de naissance que j'attendais impatiemment : le sling Storchenwiege.
C'est plus pratique que l'écharpe pour les courses rapides où il faut le mettre et l'enlever souvent. J'adore les couleurs, c'est vraiment très beau.
Après un peu d'entrainement, l'utilisation est très simple. On a testé le ventre à ventre et la hanche. Louis aime beaucoup parce qu'il peut voir ce qui se passe autour.
Une fois bien installé, le poids est suffisamment réparti pour que le portage soit confortable pour moi autant que pour lui.

mercredi 20 mai 2009

Couches lavables Bumgenius

Bumgénius One size V3
Couche TE1 à poche - taille unique (va de la naissance à la propreté) .

Elle s'adapte bien à la morphologie de Louis; elle lui laisse parfois quelques petites traces rouges au niveau des cuisses mais je n'ai pas l'impression qu'elle le serre trop.
Très peu de fuites avec les 2 inserts. Il faudrait peut-être que je leur fasse un décrassage (je les ai achetées d'occasion) pour voir si ça élimine totalement les fuites.
La couche sèche super vite, le gros insert par contre est long à sécher mais peut passer au sèche-linge.
Coté look, je les trouve pas mal, c'est sympa un peu de couleur. Par contre, ça fait un gros popotin!
Elles sont vraiment très pratiques à mettre, pas plus compliquées que des jetables. Louis ira donc chez sa nounou avec ses BumG.

mardi 19 mai 2009

Yaourt au chocolat


Eh voilà première recette du livre testée : j'ai fait des yaourts au chocolat.
C'est très simple à faire.
Pour 7 pots:
7 pots de lait demi-écrémé
1 pot de lait en poudre
1 yaourt pour le ferment
7 c.à.s de chocolat en poudre.
et direction la yaourtière pour 10H
Résultat : Sébastien n'a pas aimé, il trouve que c'est trop acide et pas assez sucré (il faut dire qu'il râlait déjà par rapport à l'aspect. Sur l'image du livre le yaourt est noir comme une crème au chocolat, d'ailleurs à mon avis c'est une crème ou alors ils ont mis plus de chocolat)
En ce qui me concerne, je trouve le goût et la texture très bien

Planète maternage


Voici le livre qui m'a accompagnée pendant tout le début de ma grossesse. Moi, la future maman, en quête d'informations, sur un maternage différent.
Il aborde une multitude de sujets : projet de naissance, allaitement de longue durée, consommation éthique des produits de puériculture, co-sleeping, peau-à-peau, enseignement à la maison, éducation non violente...
C'est un petit livre simple mais très complet qui donne en plus un large panel de liens internet et de livres en rapport avec les sujets.
Et puis il est à un prix mini alors pourquoi s'en priver!!!

lundi 18 mai 2009

Jardinage


Un samedi avec quelques rayons de soleil et nous voilà dehors. Il faut dire qu'il y a du boulot!!!

Jeudi, Louis et moi avons bravé la tempête (enfin surtout moi, parce que lui il était bien au chaud dans l'écharpe) pour aller acheter des plants au marché.

Donc, Louis a fait bronzette 5 minutes dans son hamac et, puis, il a jugé que c'était assez et qu'il était temps de regagner sa place favorite (... son écharpe!) pour voir ce qu'il s'y passait.




Nous avons planté les tomates, poivrons, piments, aubergines, courgettes et rhubarbe. Nous avons aussi semé des courges butternut et des oeillets d'Inde.

Maintenant on arrose et on attend que ça pousse.

Sweet Nature

Je voudrais ici rendre hommage à une maman couseuse qui fait de supers choses.
Vous trouverez tout son travail sur le site Sweet Nature J'en profite d'ailleurs pour signaler que ma copine Anaïs est la maman conseil du 78.
Pendant ma grossesse j'ai complètement craqué sur cette culotte de protection. Bon il faut bien avouer que je l'ai mise à Louis juste pour la photo souvenir car Monsieur est un peu trop grassouillet pour avoir la place de mettre une couche en dessous.

L'histoire d'un pot de mayonnaise et de café

Une belle histoire trouvée sur le blog de ma copine Anaïs.

Quand il te semble qu'il y a « trop » de choses dans ta vie, quand 24 heures ne te semblent pas suffisantes… Rappelle-toi du pot de mayonnaise et du café !



Il était une fois, un professeur de philosophie qui, devant sa classe, prit un grand pot de mayonnaise vide et sans dire un mot, commença à le remplir avec des balles de golf. Ensuite, il demanda à ses élèves si le pot était plein. Les étudiants étaient d'accord pour dire que OUI.
Puis le professeur prit une boîte pleine de billes et la versa dans le pot de mayonnaise. Les billes comblèrent les espaces vides entre les balles de golf. Le prof redemanda aux étudiants si le pot était plein. Ils dirent à nouveau OUI.
Après, le professeur pris un sachet rempli de sable et le versa dans le pot de mayonnaise. Bien sûr, le sable remplit tous les espaces vides et le prof demanda à nouveau si le pot était plein.. Les étudiants répondirent unanimement OUI.
Tout de suite après le prof ajouta deux tasses de café dans le contenu du pot de mayonnaise et effectivement le café combla les espaces entre les grains de sable. Les étudiants se sont alors mis à rire…
Quand ils eurent fini, le prof dit : "Je veux que vous réalisiez que le pot de mayonnaise représente la vie". Les balles de golf sont les choses importantes comme la famille, les enfants, la santé, tout ce qui passionne. Nos vies seraient quand même pleines si on perdait tout le reste et qu'il ne nous restait qu'elles. Les billes sont les autres choses qui comptent comme le travail, la maison, la voiture, etc... Le sable représente tout le reste, les petites choses de la vie. Si on avait versé le sable en premier, il n'y aurait eu de place pour rien d'autre, ni les billes ni les balles de golf. C'est la même chose dans la vie. Si on dépense toute notre énergie et tout notre temps pour les petites choses, nous n'aurons jamais de place pour les choses vraiment importantes.
Faites attention aux choses qui sont cruciales pour votre bonheur. Jouer avec ses enfants, prendre le temps d'aller chez le médecin, dîner avec son conjoint, faire du sport ou pratiquer ses loisirs favoris. Il restera toujours du temps pour faire le ménage, réparer le robinet de la cuisine… Occupez-vous des balles de golf en premier, des choses qui importent vraiment.Établissez des priorités, le reste n'est que du sable.. »
Un des étudiants leva alors la main et demanda ce que représente le café. Le professeur sourit et dit :« C'est bien que tu demandes. C'était juste pour vous démontrer que même si vos vies peuvent paraître bien remplies, il y aura toujours de la place pour une tasse de café avec un ami."


A méditer...

mercredi 13 mai 2009

Couches lavables Lotties

Voilà quelques jours, que le nombril de Louis est enfin cicatrisé et que nous avons pu nous remettre aux couches lavables.

Alors là ce sont des Lotties. C'est un système de couche + culotte de protection (j'ai majoritairement des Popolini). On y dépose un insert bidouillé avec de l'éponge et de la polaire et un feuillet de protection.

Fermeture avec velcro. Taille S. Coton

Mon avis : bonne absorption (la couche est trempe+++ mais pas de fuites), temps de séchage raisonnable sèche-linge possible), velcros qui se rabattent pour le lavage, s'adaptent bien aux cuisses et au ventre de Louis, ne dépassent pas de la culotte de protection, font des fesses de taille raisonnable (on arrive encore à fermer le body taille 1 mois)
Par contre au niveau esthétique ça laisse un peu à désirer...

Du nouveau dans la cuisine...


Mon mari nous a fait une superbe cuisine, elle est grande mais plus ça va et plus on y met de choses. Du coup, la place commence à manquer. Alors, le bricolage du week-end a été de rajouter des étagères dans un endroit qui n'en avait pas encore.

Nos livres de cuisine y ont bien vite trouvé leur place !

Dans ma boîte aux lettres...

Aujourd'hui j'ai reçu ce qui je pense va devenir une de mes bibles!!! Un livre de recettes sur les yaourts.
Dès demain, je teste!

dimanche 10 mai 2009

Meringue

J'ai beaucoup de mal à jeter les choses alors quand je fais mes crèmes brûlées et que je me retrouve avec 5 blancs d'oeufs, je cherche une idée. Pourquoi ne pas faire de la meringue ? j'adore ça!!!

Alors pour mon premier essai j'ai un peu tatonné.

Préchauffer le four à 90°C.
Fouetter les blancs d'oeufs jusqu'à ce qu'ils soient bien fermes.
Ajouter 125 g de sucre sans cesser de fouetter jusqu'à ce qu'ils soient très lisses et d'un blanc éclatant.
Incorporer les 125 g de sucre restants en soulevant les blancs avec une spatule.
Verser dans une poche à douille cannelée et déposer sur la plaque du four recouverte d'une feuille de papier sulfurisée.
Faire cuire les meringues 45min à 90°C et ensuite 20 minutes avec la porte du four entrouverte.
Résultat : au bout de ce temps là les meringues n'étaient pas cuites mais il était l'heure de partir manger chez mes beaux-parents. Je les ai donc laissées dans le four chaud et, en rentrant, j'ai rallumé le four à 120°. Je suis partie faire la sieste et en me levant 2h plus tard, elles m'ont semblé à point alors je les ai sorties.
Miam c'est trop bon!!!

samedi 9 mai 2009

Crème brûlée à la vanille


C'est très simple et très bon!!!


Travailler 5 jaunes d'œufs, avec 15 CL de lait, 35 CL de crème, 100 Gr de sucre, et un ou 2 sachets de sucre vanille.
Verser dans des ramequins
Cuisson T 4 (120 °) pendant une heure
Saupoudrer du sucre roux à froid et caraméliser au grill ou chalumeau.

jeudi 7 mai 2009

Dans ma machine à pain aujourd'hui...


... un pain viennois.

250ml de lait
70g de beurr fondu mis dans le lait
450g de farine blanche (T55 ou T65)
1 c.à.c de sel
1 sachet de levure boulangère
50g de sucre
1 c.à.c de jus de citron
quelques raisins secs

et un petit tour dans ma MAP sur le programme pain sucré.

mercredi 6 mai 2009

Jardinage

Le soleil se fait rare en ce moment alors je profite du moindre rayon pour aller dehors.
Les semis poussent même si je me suis aperçue hier que mes melons qui avaient très bien poussé se sont fait dévorés. Je n'ai pas trouvé le malotru mais je soupçonne un escargot.

J'ai repiqué le basilic et l'aneth et resemé des oeillets d'inde qui n'ont toujours pas poussé. Peut-être trop de pluie?

Dans ma boîte aux lettres...

Dans ma boîte aux lettres aujourd'hui, un paquet que j'attendais avec impatience. Eh oui j'avais joué à la curieuse ce week-end et je savais que des petites mains avaient travaillé pour Louis. Ces petites mains ce sont celles de ma copine Marie.

Alors voici, pour Louis, une jolie paire de chaussons.

Et aussitôt reçus, aussitôt essayés et adoptés.





Merci Marie!!!

mardi 5 mai 2009

Tasse Medela



Une fois que le lait est tiré, il faut bien le donner. Dans les premières semaines, il faut éviter les biberons pour éviter la confusion sein-tétine. En plus la façon de téter et de déglutir n'est pas du tout la même au biberon donc il vaut mieux attendre que l'allaitement ce soit bien mis en place.


Il y a des petits moyens pour éviter le biberon. Nous avons acheté chez Jolilola la tasse Soft-Cup de MEDELA.


C'est super rigolo. Louis a bien compris comment ça marche : avec sa langue il doit laper un lait, comme un chaton :-) Il est trop mignon quand il fait ça.

Tire-lait

Le tire-lait est un outil indispensable pour l'allaitement.

J'en ai 2 : le manuel de Avent et l'électrique double pompage Spectra.


J'ai utilisé le manuel car je n'avais pas encore reçu l'électrique. Résultat : en 10min, pendant la tétée, je recueillais 100ml sur l'autre sein.


Le Spectra c'est ma copinaute Natger qui m'en a parlé quand j'ai commencé à me renseigner sur les tire-laits. Car ô surprise, la location d'un tire-lait ce n'est vraiment pas donnée!!! Alors voici le bon plan qu'elle m'a donné : le site Grandir Nature fait de la location-vente. En fait il suffit de leur renvoyer le contrat de location avec une ordonnance et un chèque de caution (250€). Au bout de 20semaines de location, le site nous envoie la feuille de soins pour se faire rembourser par la sécu et la mutuelle. Ils n'encaissent le chèque de caution que 1 mois après le temps que les remboursements se fassent. Et l'astuce c'est qu'on garde le tire-lait. Donc en fait on a un tire-lait à nous en ayant déboursé seulement quelques euros (5 ou 6€ je crois)

J'ai testé ce tire-lait hier. Le double pompage est bien pratique pour gagner du temps vu qu'on vide les 2 seins en même temps. L'intensité de tirage est réglable. Il n'est pas très bruyant, ni trop encombrant.

Allaitement

L'allaitement est quelque chose de très important pour moi. Je ne me suis jamais posée la question de savoir si le jour où j'aurais des enfants j'allais allaiter ou pas : pour moi c'était une évidence. J'ai vu ma mère allaitée ma soeur et mon frère; je me souviens d'ailleurs que quand elle prenait du galactogyl, elle m'en donnait toujours un petit peu (Miam!, je me souviens encore du goût et pourtant c'était il y a 16 ans :-) )

Quoi de plus naturel et de plus économique que d'allaiter son bébé? Mais j'avoue que je n'ai jamais pensé que ça pouvait ne pas être facile. Je me disais que, grâce à mes cours, je connaissais toute la théorie et qu'il suffisait de la mettre en pratique. J'ai commencé à douter en voyant les difficultés que mes copines ont rencontrées.



Quand Louis est né, nous avons fait 2h de peau à peau. Etant donné qu'il y avait d'autres accouchements, nous sommes restés vraiment tous les 3 tous seuls. Je me souvenais de mes cours : importance de la mise au sein précoce pour lancer la lactation, lutter contre l'hypoglycémie, favoriser l'émission du méconium,... et puis le colostrum il n'y a rien de meilleur, c'est plein d'anticorps. Et aussi du réflexe de fouissement qui dure pendant 6h avant de diparaître pour 48h. J'ai donc voulu le mettre rapidement au sein ; Sébastien m'aide pour l'installer. Louis s'accroche bien. Aïe! ça pince!!! mais je suis encore shootée par mes endorphines, ça ne me paraît pas insurmontable.

Une fois remontée en chambre, je lui redonne le sein. Mon frère et ma soeur sont là, je ne suis donc pas très concentrée. En 30secondes, Louis me fait un beau suçon sur le sein droit. Re aïe! ce coup-ci c'est vraiment douloureux. Toutes les tétées qui vont suivre vont être terribles. Je serre les dents en chronomettrant les 5min à chaque sein. Pourtant je l'installe bien avec le coussin d'allaitement, je varie les positions, il a bien le sein en bouche mais rien n'y fait... Je me tartine de crème Lansinoh. Dès le 3ème jour, je me procure des bouts de sein en cire d'abeille (ça s'achète en Espagne, ça a des propriétés cicatrisantes mais il vaut mieux les mettre avant l'accouchement pour taner la peau. Moi je les ai mis en même temps que la montée de lait et en fait ça appuyait sur mes seins bien tendus donc c'était douloureux). Le 4ème jour, j'envoie mon mari m'acheter des bouts de sein en silicone et là c'est le miracle : finie la douleur!!!

En même temps, j'étais bien inquiète de ce qu'il pouvait prendre car pas de pipi pendant 48h et pas de méco pendant 24h. Moi qui ai l'habitude des couches bien pleines de bébés perfusés. Louis ne me semblait pas affamé mais je ne savais pas quoi penser. J'ai appris que les quantités de colostrum sont trop faibles pour avoir des gros pipis.

La montée de lait s'est fait très vite : le soir de J2. J'ai porté les coquilles d'allaitement jusque-là pour stimuler et je pense que le gros calin en écharpe a bien aidé aussi. J'avais l'impression que mes seins allaient exploser. Du coup j'ai arrêté les granules homéopathiques que je prenais pour favoriser la lactation. J'ai diminué ma consommation d'eau sur les conseils de la sage-femme. J'ai enlevé les coquilles d'allaitement. J'ai arrêté de lui proposer les 2 seins à chaque fois pour passer à une tétée plus longue sur un seul sein. Comme mes seins commençaient à être bien rouges et chauds, j'ai décidé de tirer le lait de l'autre sein pendant la tétée. Du coup, j'ai déjà 1,5L de réserve de lait au congélateur.

Louis tète très bien, il est bien vigoureux, assez régulier (réclame toutes les 3 à 4h). Je commence à retirer petit à petit les bouts de sein. La production de lait reste importante mais c'est adaptée à lui et je n'ai plus besoin de tirer le lait de façon systématique. Et puis sa prise de poids et ses couches me prouvent qu'il mange tout ce qui lui faut.
Les débuts ont été compliqués mais on commence à trouver nos marques, je commence à y prendre du plaisir et à voir le côté pratique notamment quand on est en ballade.

lundi 4 mai 2009

Vivre sa grossesse et son accouchement : Une naissance heureuse


Tout est dans le titre de ce livre : Vivre sa grossesse et son accouchement : Une naissance heureuse d'Isabelle BRABANT.

C'est ma copine Marie qui m'a prêté ce livre pendant ma grossesse.
Il a été écrit par une sage-femme québecquoise qui nous fait profiter de son expérience d'accompagnement des femmes durant leur grossesse, l'accouchement et les premiers moments avec le bébé.Elle pratique des accouchements à domicile mais les informations et les conseils qu'elle donne sont précieux quel que soit le lieu où on accouche. Ce livre m'a accompagnée tout au long de ma grossesse, m'a beaucoup aidée à faire un plan de naissance et à aborder sereinement l'accouchement : il m'a réellement servi de préparation à l'accouchement.Je le conseille vivement à toutes celles qui veulent vivre leur grossesse et leur accouchement en conscience.

Poème du bonheur

Ce poème m'a été envoyé par ma copine Anaïs. J'avais envie de le relire aujourd'hui et de vous le faire partager car ce qu'il dit est profondément vrai...


On se persuade souvent soi-même que la vie sera meilleure après s'être marié, après avoir eu un enfant, et ensuite, après en avoir eu un autre... Plus tard, on se sent frustré, parce que nos enfants ne sont pas encore assez grands et on pense que l'on sera mieux quand ils le seront.. On est alors convaincu que l'on sera plus heureux quand ils auront passé cette étape. On se dit que notre vie sera complète quand les choses iront mieux pour notre conjoint, quand on possédera une plus belle voiture ou une plus grande maison, quand on pourra aller en vacances, quand on sera à la retraite... La vérité est qu'il n'y a pas de meilleur moment pour être heureux que le moment présent. Si ce n'est pas maintenant, quand serait-ce? La vie sera toujours pleine de défis à atteindre et de projets à terminer. Il est préférable de l'admettre et de décider d'être heureux maintenant qu'il est encore temps. Pendant longtemps, j'ai pensé que ma vie allait enfin commencer, La Vraie Vie! Mais il y avait toujours un obstacle sur le chemin, un problème qu'il fallait résoudre en premier, un thème non terminé, un temps à passer, une dette à payer. Et alors la vie allait commencer ! ! ! ! Jusqu'à ce que je me rende compte que ces obstacles étaient justement ma vie. Cette perspective m'a aidé à comprendre qu'il n'y a pas un chemin qui mène au bonheur. Le bonheur est le chemin. Ainsi passe chaque moment que nous avons et plus encore : quand on partage ce moment avec quelqu'un de spécial, suffisamment spécial pour partager notre vie et, que l'on se rappelle que le temps n'attend pas. Alors, il faut arrêter d'attendre de terminer ses études, d'augmenter son salaire, de se marier, d'avoir des enfants, que ses enfants partent de la maison ou simplement le vendredi soir, le dimanche matin, le printemps, l'été, l'automne ou l'hiver, pour décider qu'il n'y a pas de meilleur moment que maintenant pour être heureux. LE BONHEUR EST UNE TRAJECTOIRE ET NON PAS UNE DESTINATION ! Il n'en faut pas beaucoup pour être heureux. Il suffit juste d'apprécier chaque petit moment et de le sacrer comme l'un des meilleurs moments de sa vie.

A méditer...

Dans mon assiette aujourd'hui...


Au menu, tajine de veau au citron confit.


Couper en morceaux 800g de veau. J'ai utilisé de la viande maison, j'ai choisi 2 tranches de steaks.
Faire chauffer de l'huile d'olive dans le tajine, faire revenir les morceaux de viande une minute. Ajouter un oignon émincé, les épices (j'ai mis de raz-el-hanout, du gingembre, du curry, du safran et du curcuma).
Mettre 20cl d'eau et un cube de bouillon de boeuf.
Couvrir et faire cuire 1h30.
Peler et couper 800g de pommes de terre en morceaux. Au bout d'une heure de cuisson, ajouter les pommes de terre, les olives et le citron confit.
Le temps de cuisson est vraiment au feeling, surtout que j'ai un tajine électrique.
C'était très bon!

Peau d'agneau


Louis a reçu un nouveau cadeau de naissance : une peau d'agneau.
Nous l'avons installée dans son couffin; il y fait de supers dodos :-)
La peau de mouton ou la peau d'agneau assure une température uniforme. Elle est un isolant naturel et permet de garder la chaleur l'hiver tout en rafraichissant et absorbant l'humidité la nuit.Toute douce, la peau d'agneau ou la peau de mouton accompagne bébé dans tous ses mouvements : dans son berceau, dans sa nacelle, dans sa pousette ou par terre. Elle le rassure également car elle s'imprègne des odeurs.

Bébé bio et sa maman

Mon ostéopathe a pensé à moi en recevant le Hors-série de son magazine Quelle Santé : Bébé bio et sa maman

Très intéressant!

vendredi 1 mai 2009

réunion portage


Le hasard fait souvent bien les choses : l'autre jour, en faisant quelques courses à Artéis, j'ai fait une rencontre.
En voyant Louis dans son écharpe, une des vendeuses est venue m'aborder. Après m'avoir posé quelques questions, elle m'a expliqué qu'elle est monitrice de portage. Elle m'a donné quelques conseils pour que Louis soit mieux installé. Par exemple, dans la position ventre à ventre (celle de la photo), les pieds doivent ressortir pour éviter qu'il ne s'appuie sur ses jambes et sollicite son dos.
Stéphanie donne des cours. J'ai donc décidé d'organiser une réunion de filles à la maison où on papotera sur le portage, les lavables,... autour d'un petit thé.
Alors si vous habitez au Pays Basque ou dans le sud des Landes et que vous êtes intéressées n'hésitez pas! Vous pouvez me laisser votre adresse mail ou votre téléphone sur un commentaire que je ne publierai pas. Sinon vous pouvez me retrouver par .

Vide grenier

Qui dit 1er mai, dit vide-grenier! C'est une date que j'attends avec impatience chaque année. j'aime aller flaner dans les vides-greniers, mais celui-là c'est celui de mon village alors c'est un peu particulier.
C'est presque une "fête" de famille : j'y vais avec mon mari, mes soeurs, mon beau-frère. On mange là-bas. Bon cette fois-ci, je n'ai pas eu mes frites car, envoyer Sébastien les acheter, ce n'est pas un choix très judicieux étant donné sa patience légendaire :-)
Louis était aussi des nôtres, confortablement installé dans son écharpe. D'ailleurs, il a été bien gâté.





Nous avons donc déniché :
  • 2 tee-shirts pour moi,
    un lot de couches lavables,
  • un mobile,
  • un cadre,
  • un hamac.