mercredi 16 février 2011

Récit d'un accouchement express

Comme je vous l'ai dit l'autre jour, mon accouchement a été parfait!

Depuis plusieurs jours, j'attendais... je me demandais quel moment Clovis choisirait pour arriver. J'avais imaginé sa naissance plus tôt et, du coup, les journées commençaient à me paraître longues même si, comme toujours, elles étaient bien remplies.
Jeudi 20, journée classique : un peu de ménage, de cuisine, de couture, rendez-vous un peu tendu avec l'architecte,... Je me mets au lit tranquillement, après avoir couché Louis, avec un magazine et mes aiguilles à tricoter. A 22h15, une sensation bizarre et crac... je suis toute mouillée. Ce n'est pas mon scénario préféré car j'ai toujours eu la crainte que le travail ne se déclenche pas ensuite mais bon je sais que je n'ai pas le choix et que je dois aller à la maternité. Avant, je prends une bonne douche, on change les draps du lit, je mets une machine à tourner (histoire de ne pas retrouver les draps tels quels au retour de la mater!), je prépare les vêtements de Louis pour le lendemain et on finit de préparer les dernières affaires à emporter.
On arrive à la maternité à 23h15, j'ai eu 2 ou 3 contractions dans la voiture. Pendant la dizaine de minutes que nous patientons dans la salle d'attente, ben oui c'est quand même pas une urgence la rupture de la poche des eaux, je pense à rester mobile. Je suis debout et je marche. Les contractions se rapprochent (ouf le travail démarre, je suis ravie et soulagée!)
La sage-femme arrive et nous accompagne jusqu'à la salle d'accouchement. Elle m'examine et m'annonce, un peu surprise, que je suis à 7. Les contractions se rapprochent et s'intensifient. Pendant les contractions, je pense à bien respirer; par contre, je pense que entre, je ne suis pas assez concentrée pour me reposer : je négocie un cathéter obturé, je négocie pour récupérer mon placenta,... Bref je suis parasitée, à retenir pour la prochaine fois! Rester mobile, favoriser la descente... la sage-femme ne veut pas que je bouge de la table à ce stade donc je m'installe quasiment à genoux et je me sers du dossier de la table comme appui pour me pencher en avant.
Les contractions se rapprochent et s'intensifient. Elles s'enchaînent maintenant sans me laisser de répit. Je sens l'envie de pousser arriver ; la sage-femme m'examine, je suis à dilatation complète. Je m'installe sur le côté quelques minutes mais c'est un peu compliqué, je finis par me mettre sur le dos. Je me laisse guider par les consignes qu'elle me donne : je pousse, j'arrête de pousser, je repousse et il est là... Il est 0h28, Clovis est né! J'ai du mal à réaliser, tout a été si vite! Il est beau, il est grand, il a encore plein de vernix et surtout il a énormément de cheveux!



Il est temps de faire le bilan de ma préparation à l'accouchement. Dans l'ensemble, on va dire que je suis super contente ; franchement, il n'y a pas à se plaindre! Je pense que la tisane de feuilles de framboisier (que j'ai commencée cette fois-ci vers 15 ou 16SA) et l'homéopathie du dernier mois ont bien fait leur boulot. J'avais la sensation que ça travaillait mais sans que ce soit douloureux, je savais que mon col se modifiait mais ça n'a pas empêché que Clovis reste presque jusqu'au bout (terme estimé au 25) et on peut dire que les contractions ont été efficaces!
Je suis ravie d'avoir fait, à nouveau, l'effort de masser mon périnée car, malgré le beau poids de Clovis, pas de déchirure ni même d'éraillure. C'est vraiment top ça!
Je n'ai pas eu vraiment le temps de suivre le protocole homéopathique du travail ; tout juste si nous avons pris chacun une dose de Gelsemium dans la voiture. Quant aux fleurs de Bach, l'idée de demander à Sébastien de me donner mon spray de Rescue m'a traversé l'esprit 30 secondes. Mais bon la sage-femme était là, je n'avais pas envie de me justifier, d'expliquer, de négocier,... et ensuite ben j'ai pas eu le temps d'y repenser!

Je vous avais parlé de la méthode Bonapace ; là encore, nous n'avons pas vraiment eu le loisir de tester. J'ai pensé à l'effleurage du bas du dos entre les contractions au "début" du travail et Sébastien a bien utilisé le massage douloureux du point G4 de la main. Je pense que cette stimulation douloureuse m'a quand même soulagée. Je vous mets un petit résumé que je m'étais fait de la méthode car je pense qu'elle mérite d'être testée (un petit clic clic sur l'image pour récupérer le pdf).


Enfin, aucun doute, que la sophrologie m'a bien aidée! Même si je n'ai pas été tout le temps au top niveau respiration, la préparation m'avait bien entraînée à la respiration abdominale. J'ai également refait la respiration abdominale chantante que l'on faisait à la piscine. Tout le long du travail, j'ai été beaucoup dans la visualisation, dans l'accompagnement de Clovis... Je pense que les 2 séances avec les Papas ont donné beaucoup de confiance à Sébastien. Il a été très aidant, en me guidant dans les respirations, en m'encourageant, en me massant, en restant toujours positif dans ses paroles.

C'est vraiment l'idéal ! pour la récupération, il n'y a pas photo : 2h après j'étais debout en train de ramasser les sacs dans la salle d'accouchement. J'ai mangé avec grand plaisir un plateau de repas qui m'attendait dans ma chambre à 3h du matin. Je suis rentrée à la maison le lendemain en pleine forme.


6 commentaires:

  1. Un accouchement de rêve et surtout beaucoup d'émotion en te lisant. Si BB3 un jour pense à s'inviter chez nous, je reviendrais te demander tous tes conseils !!! Par contre j'ai eu la chance pour les 2 loulous d'accoucher dans une mater formée à la méthode Bonapace, et je n'imagine pas accoucher autrement !

    Merci pour ce beau récit que tu partages avec nous.

    RépondreSupprimer
  2. tu avais déjà fais fort pour Louis mais là c'est clair c'est express !! ;)
    toutes mes félicitations encore une fois.
    tout le monde va bien ??

    RépondreSupprimer
  3. coucou!
    c'est rigolo j'ai l'impression de lire mon récit d'accouchement, la perte des eaux en moins! effectivement, sophro, homéo et pas de péri, un coktail magique!
    encore félicitation pour l'arrivée de Clovis.
    A bientôt

    Justine

    RépondreSupprimer
  4. Ton témoignage émouvant et formidable à la fois ne peut que convaincre les futures mamans de préparer comme toi leur accouchement. Je suis contente pour toi et Clovis que tout se soit ainsi bien passé.

    RépondreSupprimer
  5. mdr j'avoue, vu la mine splendide que tu avais quand on t'a vu, je me disais bien qu'il y avait quelquechose derrière cela!!!

    RépondreSupprimer
  6. Pour être express il a été express ton accouchement ! belle histoire et je vois que tu as déjà bonne mine juste après ;-)

    RépondreSupprimer