vendredi 20 mai 2011

Envelopper Bébé

Faire dormir Clovis la journée n'a pas toujours été une partie de plaisir. Quand il était en écharpe contre Maman ou dans le Manduca contre Papa, pas de souci ! mais alors pour lui faire faire une sieste dans son lit, c'était une autre histoire. J'ai donc décidé de tester la technique de l'enveloppement pour voir si cela l'apaisait. 

C'est une technique que j'utilisais quand je travaillais en néonat pour peser les bébés. Les envelopper dans un lange avant de les sortir de la couveuse et de les poser sur la balance leur assurait un certain confort et rendait ce soin moins agressif. Finis les mouvements désordonnés, les cris,... Je sais que, dans certaines unités, ils pratiquent même le bain enveloppé.

L’emmaillotage était une pratique courante autrefois, et ce jusque dans les années 70.
Pendant 9 mois, un bébé est « contenu » dans un espace restreint, où il est en contact permanent avec la paroi utérine. Une fois sorti, il se retrouve libre de ses mouvements, mais un peu perdu. Si on l’enveloppe dans un grand morceau de tissu, ou une couverture, il retrouve la sensation qu’il avait in utero, et se sent rassuré, apaisé, dort mieux et plus longtemps..
Quand un nouveau-né dort, même paisiblement, il peut se réveiller lui-même en faisant des mouvements brusques et incontrôlés avec ses bras (réflexe de Moro) : il a l’impression de tomber dans le vide. Emmailloté, le bébé est à la fois rassuré et ses mouvements incontrôlés sont limités. Pour certains, l’emmaillotage permet également de limiter les coliques par la chaleur et la pression que la couverture exerce sur son ventre. 
On emmaillote les bébés pour dormir. Mais il est possible également de le faire en fin de journée, pour apaiser les bébés qui souffrent de la fameuse « angoisse du soir ». En France, on préconise d’arrêter l’emmaillotage après 3 mois, quand le bébé commence à gigoter, pour lui permettre d’entraîner ses muscles. Mais en Australie et au Québec, des mamans emmaillotent leurs bébés jusqu’à 6 mois. Une fois de plus, tout dépend du bébé, de ce dont il a envie. Certains refuseront catégoriquement de voir leurs mouvements entravés, d’autres se sentiront perdus sans leur cocon, même à six mois. Écoutons-les et faisons-leur confiance !
L’important dans l’emmaillotage, c’est d’immobiliser les bras le long du corps. Les jambes, elles, même si elles sont enveloppées, peuvent rester mobiles.

Au départ, j'enveloppais Clovis dans mon pagne, comme il est grand ça me permettait de bien l'entourer. Maintenant je l'enveloppe dans la couverture que lui a fait sa Tatie Isa. C'est bien moins serré et il peut bouger ses jambes et même dégager ses bras pour amener son pouce à sa bouche!
La technique a bien fonctionné. Une fois enveloppé, je le berçais doucement avec le CD de berceuses offert par ma copine Laurence en fond sonore et, ainsi, il se laissait aller au sommeil.

3 commentaires:

  1. Ohhhhhhhh tu viens d'éclairer ma lanterne ... une amie des Fifilles a accouché aux émirats et le BB était souvent emmailloté alors très mauvaise langue, ELLE s'est dit : mais son en retard ces gens ... bah en fait Non !!!
    Bizzz

    RépondreSupprimer
  2. Je conseille souvent cette technique que je montre aux mamans. Idéale pour apaiser un bébé ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Camille y a eu droit qq fois et c'est vrai que l'effet est quasi instantané !! bluffant !

    RépondreSupprimer