vendredi 13 avril 2012

Le placenta de Clovis



C'est en revoyant cette photo, que je me suis rendue compte il y a quelques jours que je ne vous avais pas reparlé de mon placenta (enfin plutôt celui de Clovis).

Pour les personnes qui n'auraient pas suivi, le début du récit se trouve par . J'ai donc, sans grande difficulté, réussi à récupérer la placenta au moment de la naissance de Clovis. J'ai utilisé son pouvoir de cicatrisation pour panser les plaies du début d'allaitement. Et, ensuite je l'ai congelé en attendant de lui donner une seconde vie.

Pour beaucoup de parents, la parenté entre l'arbre donneur de vie et le placenta est familière. Ainsi des parents d'origine différentes veulent-ils traiter avec dignité l'organe de leur nouveau-né, qui lui a prodigué si longtemps nourriture et protection. En signe de reconnaissance, selon une coutume ancestrale, ils mettent une pousse d'arbre à l'endroit où est enterré le placenta. L'arbrisseau est censé profiter de la force du placenta et devenir un arbre majestueux. Pendant qu'il croît jusqu'à sa taille normale, il accompagne le bébé dans les bons comme dans les mauvais jours sur son chemin pour devenir adulte.
Tous les villages Ibo du Nigéria sont bordés par une bananeraie. Pour chaque naissance, un bananier qui porte le nom du nouveau-né est planté. La plantation appartient aux enfants du village et leur sert de terrain de jeu particulier. Plus tard, les arbres porteront des fruits à l'effet supposé guérisseur et nourricier sur leurs protégés.
extrait du livre Le Placenta - Rituels et usages thérapeutiques de Cornelia Enning


Pour Clovis, point de bananier ; je pense qu'il aurait dû mal à se faire au climat du Pays Basque. Nous avons choisi un cerisier au pied duquel nous avons enterré le placenta.

2 commentaires:

  1. Celui de Louis : où est-il?
    Dans quelques années je viendrai goûter au clafoutis , à la tarte et aux confitures ... Si Clovis est d'accord .
    BISES à tous .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement, je n'ai pas récupéré le placenta de Louis. Je n'avais probablement pas suffisamment d'assurance pour m'aventurer sur ce terrain-là il y a 3 ans.
      Louis a tout de même un pommier et tu pourras sans souci venir goûter aux cerises et aux pommes !
      Biz

      Supprimer