samedi 16 février 2013

Isothérapie placentaire

Au cours de ma précédente grossesse, j'avais déjà consacré un article au placenta (par ici). Cette fois-ci, j'ai eu de la chance et j'ai obtenu des informations pour réaliser de l'homéopathie à base de placenta. La pratique est illégale en France depuis 2004 (encore une belle preuve d'ouverture d'esprit vis-à-vis des médecines alternatives...). Pourtant, cela permet d'utiliser les vertus du placenta pour soigner les maux divers de l'enfant ou de la maman (infections diverses, maux féminins, états d'épuisement, problèmes d'allaitement,...)


J'ai reçu aujourd'hui mes granules homéopathiques à base de placenta ! Je vous explique donc la marche à suivre pour les personnes qui seraient intéressées.
Je suis passée par un laboratoire allemand et, pourtant, je vous rassure en 2 ans mes connaissances en allemand n'ont absolument pas évolué !

Voici le site du laboratoire : Mentop Pharma

La première étape est de commander un kit de prélèvement. Il suffit d'envoyer un mail à l'adresse suivante info@mentop.de - vous pouvez écrire en français ! - pour demander qu'on vous envoie un kit de prélèvement. Quelques jours plus tard le kit arrive par la Poste. Il contient une notice explicative, le flacon de recueil, le bon de commande et l'enveloppe qui servira à envoyer le flacon.

Deuxième étape, le jour de la naissance vous procédez au recueil en suivant les indications. Vous expédiez ensuite l'enveloppe (pas besoin d'envoi rapide, ni réfrigéré)

15 jours à 3 semaines plus tard, vous recevez vos granules. J'ai pris la commande de base (le bon de commande -en français aussi- est pré-rempli, il n'y a qu'à rajouter des choses si on veut des compléments) : il y a 5 flacons de granules en dilution différente et 1 flacon contenant de la teinture-mère qui permettra de repasser commande si je le souhaite. Il y a une notice qui explique la posologie et la dilution à utiliser en fonction de tel ou tel souci. Il y a également la facture qui pour la commande de base est de 94€ à régler par virement bancaire.

Voilà, c'est donc finalement très simple !

Par contre, en fouillant un peu sur Internet, je viens de lire que l'hôpital n'avait pas le droit de refuser de rendre le placenta. Je vais continuer mes recherches même si au final ça ne changera pas grand chose ... mais j'ai besoin de savoir. Heureusement que j'ai quand même mes granules pour me consoler !

Edit du 24 février : si ce sujet vous intéresse, je vous conseille le blog Placentothérapie dans lequel vous trouverez plein d'infos

32 commentaires:

  1. Merci pour ce partage d'information peu accessible. Je suis sage-femme, plutôt ouverte sur toute alternative à la naissance "conventionnelle", et je ne connaissais pas encore l'isothérapie placentaire. Le mot m'avait interpellée dans le récit de ton dernier accouchement, mais je n'avais pas encore pris le temps de rechercher de quoi il s'agissait. J'ai souvent discuté de la possibilité de remettre les placentas aux mères qui le demandent. Depuis ma formation, il m'a toujours été répondu que c'était impossible pour des raisons légales, le placenta devant être éliminé avec les "déchets à risques" hospitaliers. J'ai pourtant bossé à Mayotte, dernier département français. Certes, beaucoup de lois y sont encore différentes du droit commun français. Je ne sais pas quelle est la législation là-bas pour le placenta (et je me suis bien gardée de poser trop de questions pour ne pas lever de lièvre...). Toujours est-il que le placenta y est systématiquement remis à la famille, on ne pose même pas la question! Et tout le monde le prend! Même certaines métropolitaines qui ne l'auraient sûrement pas réclamé ailleurs. Mayotte ne semble pas s'en porter plus mal... Alors en viendra-t-on à leur demander de renoncer à leurs coutumes, ou assouplirons-nous nos lois rigides? Je suis effectivement dubitative sur l'obligation d'éliminer le placenta comme un déchet à risque. En effet, puisqu'il est autorisé d'accoucher à la maison (n'en déplaise aux obstétriciens, et aussi au conseil de l'ordre des sages-femmes...), que sommes-nous sensées faire de nos placenta dans ce cadre là? Ce qu'on veut, non? Je voudrais te dire que je vais creuser la question... mais j'ai tellement de choses à chercher en ce moment, que je ne promets rien. Je compte sur toi pour partager le fruit de tes recherches. Par contre, promis, si je trouve, je t'en informe!

    Je me suis permise de te tutoyer ici, car je ne me voyais pas faire autrement. J'ai de plus en plus de mal à vouvoyer, surtout dans une proximité d'âge et de valeurs. J'espère que tu n'en seras pas choquée, et bien sûr, sinon, dis-le moi.

    Merci pour tous tes partages, et je ne peux que t'inciter à continuer d'écouter ce qui te semble juste, même quand ce n'est pas le chemin le plus tracé...

    Bises!

    Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Marie, Un grand merci pour ton message. Pour le tutoiement aucun souci car moi-même je tutoie très (trop?) facilement les gens.
      Je connais l'importance du placenta pour les Maorais, j'aimerais savoir s'ils arrivent à le récupérer en métropole. Comme tu le dis au domicile la question ne se pose pas. La sage-femme qui m'a suivie pour cette grossesse me dit que dans l'hôpital où elle bénéficie d'un PT il n'y a aucun souci pour le récupérer. Certains hôpitaux sont-ils au dessus des lois ou certains autres en inventent-ils ?
      C'est très encourageant de savoir que je ne suis pas la seule à me poser des questions ! dès que j'ai des infos supplémentaires je les partage.
      En ce qui concerne l'isothérapie, l'Allemagne et la Suisse sont bien plus ouvertes que nous. Une amie a accouché la semaine dernière ; pour son aad elle était accompagnée d'une sf suisse qui apparemment est toujours équipée d'un kit de prélèvement !

      Au plaisir de te lire.

      Supprimer
  2. Merci beaucoup de ta réponse!

    Je ne parviens pas à t'envoyer de message par la fonction dédiée à ça sur ton blog (mon ordi est un peu à la ramasse). Je te réponds donc de nouveau ici, en attendant de pouvoir faire mieux!

    J'ai quelques copines mahoraises en métropole, mais aucune n'a eu d'enfant pour l'instant. Cependant, je leur demanderai si elles ont des infos par des proches sur la récupération du placenta ici.

    Là où j'ai bossé en métropole, jusqu'ici, la règle était claire, stricte, et présentée comme une simple application de la loi. Je n'ai toujours pas vérifié ce qu'il en était. Je vais demander à une copine juriste si elle peut me dire où chercher.

    Je n'ai jamais eu de demande de parents pour récupérer le placenta. Je me suis longtemps demandée ce que je ferais le cas échéant. Je trouve ça juste, mais je n'ai pas envie d'une sanction professionnelle... Et puis il y a quelques temps, j'ai trouvé la réponse. Et je la donne ici, pour qu'elle puisse servir à mes consoeurs ouvertes d'esprit, ou à des parents qui pourraient le suggérer subtilement... C'est peut-être lâche, mais on fait comme on peut, et je suis ouverte à toute autre idée! Là où je travaillais, on le mettait dans un sac (jaune, déchet à risque), lui même dans la poubelle (jaune, idem). Mais parfois, on le laisse un peu en attente, pour vérifier un truc, ou montrer une particularité à des étudiants en formation. Bref, on peut le poser à côté pour le jeter plus tard, ou penser avoir glissé le sac dans la poubelle, et qu'il soit glissé à côté... Voire même, qu'il en soit ressorti... Donc, il faut juste penser à un sac, plutôt opaque et de gabarit suffisant pour le dissimuler en sortant du service et éviter tout problème... Ouais, on a l'impression de voler ce qui nous appartient... Quant à imaginer le prendre dans la poubelle lorsque l'équipe n'est pas tacitement d'accord, ça reste possible. Il est quand même bien rare qu'on vérifie la poubelle (sauf quand on a perdu une pince laissée sur le cordon... ça arrive). Et puis, prise la main dans le sac, on ne risque pas grand chose de plus qu'un sermon j'imagine (bon, c'est déjà relou, j'en convient!). Et on peut toujours dire qu'on voulait juste y jeter un coup d'oeil... Bon, c'est mon point de vue actuel, ça vaut ce que ça vaut!

    A bientôt, merci encore pour tes publications!
    :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marie, j'imagine bien que même si cela te semble injuste, tu n'as pas envie d'une sanction disciplinaire ; c'est bien compréhensible. Ta solution paraît envisageable. Il faut néanmoins retenir qu'il y a certaines règles d'hygiène à respecter pour le prélèvement de l'isothérapie ("Le flacon doit être emporté avec soi le jour de l‘accouchement de façon à ce qu’un échantillon de placenta de la taille d’un petit pois puisse être prélevé rapidement après la naissance et glissé dans le flacon en verre contenant la solution.
      Lors de l’insertion de l’échantillon de placenta dans le flacon, les conditions d’hygiènes doivent être correctes (environnement propre, mains et matériel préalablement lavés et désinfectés") Mais s'il s'agit uniquement de récupérer le placenta pour l'enterrer par exemple, cela convient parfaitement.

      Je vais donner quelques détails sur la façon dont les choses se sont déroulées et qui peuvent peut-être aider les personnes intéressées.
      Pendant la grossesse de Clovis, j'ai fait part à 2 reprises lors de consultations avec les sf de l'hôpital de mon désir de récupérer le placenta. je n'en ai pas fait la demande écrite mais je voulais savoir si cela était possible. je voulais que la question soit posée à l'avance au cadre et la réponse notifiée dans mon dossier de façon à ne pas avoir à batailler si j'accouchais de nuit par exemple (ce qui s'est d'ailleurs passé). Je ne sais pas si l'autorisation a été demandée, si qqch a été noté sur mon dossier, toujours est-il que le jour J je n'ai eu aucun souci pour le récupérer. La sage-femme me l'a mis dans un pot qui sert à envoyer des analyses à l'ana path. D'ailleurs nous l'avions oublié en salle de naissance et on nous l'a remonté en chambre à la vue de tout le reste de l'équipe.

      Cette fois-ci, c'était noté dans mon projet de naissance, soumis à 2 sf que j'ai vues en consult + la chef de service durant la grossesse. Aucune de ces 3 personnes ne m'a dit que ce n'était pas autorisé et que ce ne serait pas possible. Comme je l'ai écrit dans mon récit de naissance, la sf qui était présente pour la naissance n'a fait aucune difficulté pour le mettre dans le pot que je lui avais conseillé. Quand j'écris ces lignes, je me mords les doigts car je crois de plus en plus que le cadre a voulu me faire payer le fait d'avoir un projet de naissance. Je n'aurais pas dû me laisser faire mais je ne voulais pas m'occasionner de stress si peu de temps après la naissance, je ne voulais pas perdre mon temps dans une bataille auprès du directeur au lieu de profiter de ces précieux instants que sont les 1eres heures de son enfant.
      J'ai bien pensé à récupérer le pot dans la poubelle mais la sf de jour a pris la poubelle avec elle comme si elle avait lu dans mes pensées. c'est pour ça que j'ai été obligée de leur parler de l'isothérapie pour pouvoir le récupérer 5min le temps de faire mon prélèvement.

      Supprimer
  3. Bonjour,
    Je suis ravie de lire ces échanges ! En tant que maman, j'ai animé plusieurs ateliers autour du placenta. Comme j'ai arrêté, j'ai essayé de reprendre les informations que j'avais et de tout remettre sur ce blog, histoire de le mettre à disposition de tous : http://placentotherapie.canalblog.com/
    J'y ai mis quelques vidéos, et des textes qui redonne l'information mais que je n'ai pas le temps de retravailler.
    Il me reste une vidéo à faire sur "le faire soi-même à la maison".
    Si vous voulez bien, je serez ravie de citer votre blog et d'y remettre votre témoignage ?
    Merci pour ce partage !
    Vanelope

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Merci pour votre message et le lien vers votre blog. Il est super ! Je me permets d’ajouter un lien vers votre blog dans mon article car cela permettra aux personnes intéressées de trouver de nombreuses infos. J’espère que ça ne vous pose pas de souci, sinon je l’enlèverai bien entendu.
      Est-ce que vous pouvez m’en dire un peu plus sur ces ateliers que vous animiez ? je ne savais pas que ça existait.

      Supprimer
  4. Merci pour le lien, j'ai également publié votre témoignage sur le blog. Les ateliers, c'était il y a 2 ans, et la vidéo a été tournée en Avignon lors d'une foire bio au printemps et c'est Sabine Rochas, de l'association Ocytocine, qui m'avait là demandé d'intervenir. Il me semble que c'était tout nouveau comme atelier a l'époque à ma connaissance, et je n'ai pas l'impression qu'il y en est actuellement...

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Naturette
    je suis bien contente de tomber sur ton blog.Comme toi j ai fait faire de l homeopathie placentaire par mentop mais j ai malheureusement perdu la feuille indiquant la posologie.Puis je te demander de me la faire parvenir stp...ma petite fille tousse beaucoup et je crois que ce serait tout indiqué de lui en donner.
    mon email est : lagouttoàgmail.com
    Ekmet et moi te serions très reconnaissante
    Merci d avance et bonne continuation
    Dorothée

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Naturette,
    Petite question complémentaire à ton article Ohhhh combien intéressant (j'ai déjà envoyé un mail au labo !) :
    Faut-il une ordonnance en complément de la commande pour récupérer tout ça à la pharmacie ? Ma sage-femme peut-elle me la faire ?
    Merci de ta réponse !
    Marjorie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Marjorie,
      Il n'y a pas besoin d'ordonnance. Les granules vont arriver chez toi et non à la pharmacie.
      Je te souhaite une douce fin de grossesse.

      Supprimer
  7. Bonjour
    une petite question sur ces granules... qui nous garantie qu'elles sont bien issues de notre placenta? c'est ma grande crainte quand on ne le fait pas soi même
    merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien malheureusement. J'y pense des fois mais je préfère ne pas douter... Effectivement la meilleure garantie est de les faire soi-même ; cela me semblait bien compliqué mais la question mérite d'être étudiée !

      Supprimer
  8. Bonjour
    Je vous remercie grandement pour votre article fort intéressant.
    Je serai fortement intéressée pour l'obtention d'un kit-étant en fin de grossesse, mais je voudrai savoir si les granules de votre placenta vous ont réellement apporté des bienfaits et de plus, je n'ai pas bien compris la phrase du site qui stipule que l'envoi des granules se fera en pharmacie. Devrions nous allez chercher nos flacons en pharmacie?
    En vous remerciant
    cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,
      Au départ les granules étaient envoyées à la pharmacie désignée mais ce n'est plus le cas. Les flacons arrivent bien à votre domicile directement.
      Difficile pour moi de dire s'il y a une réelle efficacité en tout cas je les utilise volontiers. Pour les virus je n'utilise quasiment rien d'autre pour Eloi.
      Bonne fin de grossesse.

      Supprimer
    2. Bonjour, je trouve ce blog très intéressant et exactement dans mon questionnement du moment.
      Je suis sage-femme suisse et je voudrais préciser que en suisse il n'est pas plus légal qu'en France de remettre le placenta aux parents. Les placentas ne sont pas mis à la poubelle, mais incinérés, suivants ainsi une ordonnance fédérale sur l'élimination des déchets spéciaux.
      La sage-femme qui transgresse cette loi peut s'attendre à une sérieuse sanction si cela se sait, et même lors d'accouchement à domicile, la sage-femme est sensée connaitre les filières d'élimination des déchets et les respecter.
      Maintenant, je trouve personnellement que de remettre un cotylédon, dans un récipient adapté, aux parents qui ont le désir de faire faire de l'homéopathie pour leur enfant, ne représente aucun danger pour l'environnement. Je pense aussi qu'il est super important pour ces parents de respecter leur choix et leur foi dans cette forme de thérapie.
      Donc j'essaye de trouver tous les éléments possible qui pourraient servir d'arguments pour faire changer un peu la loi, et son application stricte dans certains établissements hospitaliers, en Suisse. Les coordonnées du labo en Allemagne vont certainement me servir dans ma démarche, et je vous en remercie.
      Par contre, je ne pense pas que l'on puisse suggérer de fabriquer des granules soit-même, cela me parait même un peu dangereux, cela doit être fait par des professionnels, ce n'est pas une simple recette de cuisine.

      Supprimer
  9. Bonjour, merci beaucoup pour votre information. J'ai commandé chez mentop et j'ai reçu un flacon avec quelques documentations. Mais je ne trouve pas la facture ni les cordonnées bancaires pour pouvoir payer les préparations homéopathiques. Comment avez-vous payé? merci d'avance, Yuliya.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Yuliya, le kit de prélèvement est gratuit. Tu recevras une facture à réception des granules. J'ai réglé par virement bancaire. Bonne fin de grossesse.

      Supprimer
  10. Merci beaucoup pour ces informations. Accouchant en septembre je vais faire la demande ces jours ci. J'espère qu'à la clinique ou je vais accoucher ils ne s'opposeront pas au prélèvement.
    Bonne continuation

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour, quand je vais sur le site de Mentop il y a le point 6 :

    "6. La livraison

    En Allemagne, tous les médicaments sont soumis à la loi sur la pharmacie. C’est pourquoi les isothérapies mentop vac® ne sont envoyées qu’aux pharmacies par Mentop Pharma. Le paiement de l’isothérapie s’effectue à la pharmacie."

    Pouvez-vous me rassurer là-dessus ? Livraison à domicile ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,
      Au départ les granules étaient envoyées à la pharmacie désignée mais ce n'est plus le cas. Les flacons arrivent bien à votre domicile directement.

      Supprimer
  12. Bonjour à tous et merci Naturette pour ses renseignements très rassurants.

    Moi c'est prévu pour juin :) Un ami est passé par ce procédé, sa petite va avoir 1 an et n'est jamais tombée malade. Du coup, vu que je n’adhère pas aux médicaments, je vais commander le kit comme tu nous l'as très bien expliqué. D'après les commentaires, si j'ai bien compris les sages femmes peuvent refuser le jour J de faire le prélèvement? Ça serait vraiment dommage...

    Dans l'attente de vous lire.

    Elodie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Elodie,

      Félicitations pour ce bébé à venir !
      Je pense que les hôpitaux s'opposent surtout à ce qu'on récupère le placenta dans son intégralité.
      Un prélèvement ne devrait pas poser de souci.
      Bonne grossesse. Cécile

      Supprimer
  13. Je vais tenter le coup, au pire j'utiliserais le lait maternel si je n'arrive pas à avoir un prélèvement du placenta.
    Merci Cécile, je vous tiendrez informé.

    Elodie

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour, les filles,

    je suis tres contente d´avoir trouver ce forum. Je suis en train de chercher une possibilite d´encapsulation de placenta en Suisse, mais ca n´est pas facile. Marie, t´as dit, qu´en Allemagne mais aussi en Suisse c´est plus ouvert, mais est-ce que quelq´un pourrait me conseiller ou exactement en Suisse peut-on demander fabriquer les capsules?

    J´ai contacte le site anglais: https://www.placentanetwork.com/ pour leur poser la question, mais ils ne connaissent personne en Suisse qui ferait ca. Par contre, on m´a recommande d´acheter le kit pour faire encapsulation a la maison... mais je trouve ca pas tres sage, je prefere que ca soit fait par un professionel.
    https://www.placentanetwork.com/shop/placenta-encapsulation-kits/mini-placenta-encapsulation-kit/

    Je vous remercie beaucoup de partager vos informations par rapport les possibilites en Suisse.

    Giselle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Giselle,
      Je suis désolée mais pour ma part je n'ai aucune info sur la Suisse.
      Bon courage dans tes recherches.

      Supprimer
  15. Bonjour, nous avons bien reçu le kit (obtenu à partir de lait maternel) mais pas d'explications concernant la posologie. Est-ce que quelqu'un pourrait me renseigner ? Merci à vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, je suis désolée mais comme mes granules ont été obtenues à partir de placenta je ne sais absolument pas si les posologies et indications sont les mêmes. Le mieux serait d'envoyer un mail au labo pour qu'il vous envoie la feuille de posologie. Bonne continuation.

      Supprimer
  16. Bonjour,

    Je viens d'envoyer un email pour recevoir le kit et je vais en discuter avec l'équipe médicale de la maternité mercredi prochain en espérant qu'ils soient assez ouvert pour autoriser le prélèvement.

    Cependant je voulais savoir comment vous administrez les granules à un nouveau né ?
    Car sous forme de gouttes je comprends mais pour des granules ?
    Ou alors vous les utilisez uniquement pour vous (maman ?).

    En vous remerciant :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Je fais fondre dans un tout petit fond d'eau et je fais "boire" au verre. Les bébés allaités lapent comme les petits chats ; il suffit de mettre le verre devant la bouche et d'incliner un peu pour que le liquide arrive prêt des lèvres.

      Supprimer
  17. Bonjour, merci beaucoup pour ce super article. Je viens d'envoyer ma demande pour te revoir mon kit. Bébé est prévu pour fin février... Ca va vite venir. J'ai réussi à trouver grâce à un autre article des détails sur la Loi n○2011-814 du 7 juillet 2011 relative à la bioéthique qui stipule qu'on a pas le droit de nous refuser de nous donner un morceau de notre placenta après nôtres accouchement car il nous appartient de pleins droit. Du coup n'hésite à pas à mettre l'article 18 de 2011 sous le nez de ceux qui voudrait vous le refuser.

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour,
    Merci pour ce super article. Je viens de faire la demande d'un kit. Bébé arrive fin février.
    J'ai mis trouver sur un autre article le détail de la Loi n°2011-814 du 7 juillet 2011 article 18 relative à la bioéthique. Et il y est dis que notre placenta nous appartient de pleins droit. On ne peux donc pas vous refuser de vous donner un bout. N'hésitez donc pas à mettre l'article 18 de 2011 sous le nez de ceux qui voudrait vous le refuser.

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour, Je suis en train de me renseigner sur l'isothérapie car mon accouchement est prévu le mois prochain.En lisant les derniers commentaires de décembre 2016, j'ai espéré trouver cet article de loi disant que notre placenta nous appartient de plein droit, mais dans l'article 18 de 2011 je ne trouve au contraire que la preuve que le prélèvement sur le placenta n'est autorisé qu'a des fins de don et ne parle pas de droits de la femme accouchant. Quelqu'un peut-il m'en dire plus sur où trouver la phrase que vous citez??
    merci!

    RépondreSupprimer