mercredi 1 janvier 2014

Entre leurs mains



Muriel, Jacqueline, Sidonie et Cécile nous invitent à découvrir une autre vision de la venue au monde. Elles accompagnent depuis des années les femmes qui ont décidé de donner naissance à domicile. Leur métier n'est pas de tout repos : elles doivent faire face à beaucoup de préjugés et d'insécurité, car en France, même si cette pratique n'est pas officiellement illégale, elles ne peuvent pas s'assurer contre les risques liés à leur pratique professionnelle. Dans un pays où la médicalisation de la maternité est la norme, elles sont accusées d'inconscience et pénalisées dans leur pratique professionnelle.

Si vous n'avez pas encore eu l'occasion de le voir, je vous invite à découvrir ce film documentaire. Demain à 22h30, mais aussi le 4 à 14h15 et le 5 à 11h20, Public Sénat (la 13) rediffuse la version courte de Entre leurs mains, superbe documentaire sur la grossesse et l'accouchement respectés. Soyez attentifs si vous voulez me voir ; bon ne vous emballez pas, je n'ai pas le premier rôle hein! Sur une heure de tournage, il reste peu de choses mais exprimer ma frustration devant la caméra m'a permis de commencer à faire le deuil de mon projet d'accouchement à domicile. Des projections en salle de la version longue devraient suivre prochainement. Je participerai bien évidemment à l'organisation d'une projection sur Bayonne car le Pays Basque a grand besoin d'en finir avec la désinformation, les préjugés et les pressions.



{Bouts de blog} "On y entend des vérités criantes sur l’accouchement en général, sur la situation de l’accouchement à domicile en France, sur l’absence de choix pour les femmes. [...] Nos sages-femmes exceptionnelles, qui se battent chaque jour de chaque semaine pour que nous ayons le droit d’accoucher comme bon nous semble en toute sécurité. [...] On y voit l’humanité, la douceur, la compétence de nos sages-femmes. Leur capacité à nous laisser vivre ce moment sans interventionnisme. Leur volonté de nous respecter du début à la fin, de nous accompagner sur le chemin de notre parentalité, de nous laisser notre place et de ne pas nous accoucher mais de nous laisser accoucher."

"Entre ses mains, c’est mon estime de mon corps qui a grandi. Ma force qui s’est exprimée."

1 commentaire:

  1. J'ai regardé la bande d'annonce... très chouette! Est-il possible de voir le film, version courte ou longue, via internet?

    RépondreSupprimer