mercredi 27 janvier 2016

J'ai testé un stage en relooking...

Cette année, j'avais commandé au Père Noël un stage en relooking. J'avais lu le témoignage de Louise sur son blog qui expliquait comment un atelier de colorimétrie l'avait aidé dans son processus de création de ses propres vêtements. Pour moi qui compte me lancer sérieusement dans l'aventure, ça me semblait être une bonne idée pour ne pas faire de mauvais choix dans les patrons ou les couleurs de tissus.

Voici donc comment s'est déroulé l'atelier. Claudie, la relookeuse, est venue passer une journée à la maison accompagnée d'une stagiaire. Elle m'a d'abord posé des questions pour comprendre ce qui motivait ma démarche. Elle a ensuite réalisé le test de colorimétrie.
A quoi sert la colorimétrie ? L'analyse de colorimétrie permet de connaitre la gamme de couleurs qui met en valeur le visage d'une personne. En effet, selon la pigmentation de notre peau, notre flux sanguin, la couleur de nos yeux et de nos cheveux, nous réagissons à une gamme spécifique de couleurs qui nous met en valeur.
C'est en quelque sorte le même principe qu'un bon ou mauvais éclairage en photographie. Porter les bonnes couleurs va modifier considérablement l'expression de votre visage, allonger ou structurer sa forme, adoucir ou dynamiser votre regard et surtout sublimer votre teint.
Être en dehors de ses couleurs c'est s'exposer à avoir mauvaise mine !

J'ai appris que ce sont les couleurs froides qui vont le mieux à mon teint : le bordeaux, le prune, le violet, le grenat, le gris clair, l'argenté, le bleu électrique, le bleu lagon, le vert sapin et le vert émeraude. 
Par contre, je dois éviter le marron clair, le camel, le brun et le doré. Vous vous souvenez qui se tricote un châle en coloris camel depuis 3 mois? La bonne blague... 
Et tenez-vous bien : le vert kaki et le vert turquoise font ressortir de reflets dorés dans l'iris de mes yeux qui sont bien plus clairs que je ne le pensais !  Par contre ce sont deux verts de la palette automne donc deux couleurs chaudes. Ça peut donc poser un souci car ça veut dire que je dois choisir entre une mauvaise mine ou des yeux éteints, à moins de me maquiller...


Ensuite, Claudie a procédé à l'étude morphologique de mon visage et de ma silhouette. Elle m'a donné des conseils en matière de coupe de cheveux adaptée à mon visage (un ovale plein) et de couleur adaptée à mon teint. La coupe suggérée me plaît beaucoup et tient compte de mes contraintes : pratique, sans nécessité de l'entretenir régulièrement. Pour la couleur, elle me conseillait de faire des reflets acajou ou aubergine. Sur ce point, j'ai un peu plus de mal. Je n'ai pas forcément peur du résultat mais je n'ai aucune envie de dépenser de l'argent pour mettre des produits cracra sur ma tête. Du coup, ma mère m'a fait une suggestion qui me paraît être une bonne idée. Pourquoi ne pas utiliser du henné? je vais creuser la question.

L'étude de la silhouette a montré que j'ai un buste long (+5cm) avec des jambes courtes (-9cm). J'ai une taille marquée mais qui se situe très haut. Je dois donc tenir compte de ces points dans le choix de mes vêtements : je dois privilégier les coupes empire et des jupes ou pantalons à taille haute qui vont souligner ma taille et camoufler mon ventre rebondi. Je dois rajouter de la longueur dans mes jambes en portant des talons ou des semelles compensées, en bannissant les revers.

Voici donc les patrons couture qui répondent à ces critères :
Le sweat Ondée, la robe Aubépine, le t-shirt Plantain, la blouse Airelle, la robe Arum, la jupe Anémone, la robe Centaurée, la blouse Datura et le short Chataigne de Deer &Doe
La robe Xerea de Pauline Alice

C'était sympa car Claudie a beaucoup cousu durant des années donc elle a de bonnes notions ; du coup, ses conseils et remarques étaient pertinents.

On est ensuite passé au tri de la garde-robe et c'est un peu là que le hic a commencé. Nous n'avions clairement pas le même objectif. Je voulais avoir un regard objectif sur les vêtements qui ne correspondent pas à ma morphologie et elle voulait me constituer une garde-robe dernier cri. En fait, elle était extrêmement frustrée de ne pas m'accompagner faire les boutiques ensuite. Car vous me connaissez mon objectif n'est pas de reremplir mon placard dans le seconde qui suit ! Less is more! moins de vêtements mais qui me vont bien. Voilà mon envie. Pas envie de contribuer à la folie consumériste, à l'épuisement des ressources de notre planète et à l'exploitation de pauvres gens (voire d'enfants!) pour m'acheter des vêtement qui ne seront plus à la mode l'an prochain. Je ne faisais pas les boutiques et ce n'est pas maintenant que je vais commencer ! Elle était dépitée en regardant mes vêtements et m'a demandé à quand remontait la dernière fois que j'avais fait du shopping. Je lui ai expliqué que j'achète mes vêtements en vide-grenier ou que je les récupère de mes soeurs. 
En réalité, elle s'est retenue de virer la totalité des vêtements de mon placard. Sauf que du coup, elle me disait "ça ça ne se fait plus,..." mais sans me dire si c'était ok pour ma morphologie ou pas. Et alors que dire de sa réaction devant le minimalisme de mon étagère à chaussures ? Je ne corresponds probablement pas au profil des clientes dont elle a l'habitude. Elle a l'habitude de voir des dames bourrées de complexes, elle leur fait acheter 2 ou 3 tenues à la mode, une bonne couche de maquillage et elle a les pleurs de joie quand elle repart. Mais là c'était pas du tout l'idée ! Je n'achète pas de vêtements parce que je n'assume pas mon corps, je n'achète pas de vêtements neufs pour des raisons éthiques et écologiques.
Elle a tenu à me faire un maquillage même si j'avais demandé à ce que ce soit enlevé du forfait car je ne souhaitais pas payer pour quelque chose qui ne m'intéressait pas. Elle m'a fait un maquillage relativement simple : fond de teint, anti-cernes, blush, un peu de blush sur les paupières, mascara et gloss. C'était assez discret sauf le mascara. Je me suis donc interrogée. Est-ce que je devais en passer par là pour avoir bonne mine? J'étais déboussolée car ça allait vraiment à l'encontre de mes convictions : mettre des produits qui ne sont pas bons pour mon corps, encombrer ma salle de bains de maquillage, acheter,... 

J'ai eu les réponses à mes questions 3 jours plus tard quand Claudie est revenue avec sa stagiaire pour une nouvelle séance de maquillage qui devait lui servir d'entraînement. Elles étaient ravies du maquillage réalisée et je ne doute pas des qualités de la stagiaire mais moi je n'ai pas aimé. J'ai trouvé que ça ne m'allait pas, j'avais l'impression d'être blafarde et déguisée. 

Le fin mot de l'histoire est qu'il est important de connaître les atouts et les défauts de son corps et de savoir comment les habiller au mieux. Mais je pense qu'il est important de rester soi-même. Je n'ai pas besoin de me "déguiser" pour me sentir bien en allant chercher mes enfants à l'école ou en allant travailler à la crèche. J'ai des cernes mais j'ai 4 enfants en bas âge donc des journées bien remplies et des nuits peu reposantes. A quoi bon vouloir faire comme si ce n'était pas le cas?
Je serais contente si j'arrive à me coudre des vêtements qui me vont bien tout simplement...


Je vous souhaite à tou(te)s une belle et douce journée et je vous dis à bientôt...


    

                                                                                                                                Cécile

5 commentaires:

  1. Très bonne conclusion et d'ailleurs je suis sûre que tu vas y arriver! Bisou :)

    RépondreSupprimer
  2. en effet, ton article est super intéressant. Moi aussi j'ai la peau claire et les yeux khaki, par contre, comme je me maquille, mon châle camel fait ressortir mes yeux sans pour autant que j'ai le teint trop blafard. Et que dire de mon passage au roux (avec une coloration végétale à base uniquement de plantes bio et d'eau tiède) qui a transformé la vision que j'avais de moi ? Je me suis enfin sentie le reflet de la lumière et de la chaleur que j'ai envie de transmettre autour de moi... Je suis ultra persuadée que les couleurs ont une importance capitale dans la vie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Natie pour ton passage. Je trouve effectivement que ton passage au roux est très réussi, tu es lumineuse ! je ne connais rien en coloration. As-tu fait un billet ou une vidéo sur le sujet? Ton maquillage te va aussi à merveille. En ce qui me concerne, j'ai du mal avec le maquillage pour diverses raisons. La principale est le manque de temps (rapport aux 4 lutins de 6 ans 1/2 à 3 mois), on me dit souvent que ça ne prend que 5 min mai concrètement le matin je prie pour qu'il n'y en est pas un qui étripe l'autre pendant que je me brosse les cheveux ou que je me lave les dents. Donc l'étape maquillage on zappe ! Il faudrait aussi que je trouve des choses qui me conviennent au niveau de la composition et qui m'aillent bien. Je lis actuellement un livre qui s'appelle Adoptez la slow cosmétique et j'ai lu une phrase ce matin qui te caractérise à merveille je trouve : "Ca c'est slow : se maquiller pour sublimer sa personnalité profonde"

      Supprimer