jeudi 25 février 2016

Minimalisme et zéro déchet dans la salle de bains

Ce mois-ci, Clémentine la Mandarine nous propose sur son blog le challenge Minimalisme et Zéro déchet dans la salle de bains. Comme je vous l’ai expliqué il y a quelques jours, c’est tout à fait dans nos préoccupations du moment ! J’ai donc suivi son programme à la lettre.

Le premier de ses conseils que j’ai adoptés est d’enlever la poubelle de la salle de bains. Le but du jeu est de noter ce qu’on doit jeter dans la poubelle de la cuisine ; ça permet de vraiment mieux se rendre compte de ce que l’on jette. Et accessoirement, cela me fait 2 poubelles de moins (car on a 2 salles de bains à la maison) à vider et nettoyer !

Ensuite, j’ai trié les médicaments. Je trie régulièrement mais j’ai tout de même réussi à désencombrer encore et du coup à me libérer 2 jolies boîtes qui ont rejoint mon atelier. Au niveau de l’organisation pour les médicaments, nous avons 4 boîtes et une trousse à homéopathie : une boîte pour les médicaments, une pour les fleurs de Bach, une pour l’homéopathie (tubes de granules en double voire plus, doses, comprimés,… bref ce qui ne rentre pas dans la trousse), une pour les pansements (avec un mari menuisier elle est souvent sollicitée !). Les huiles essentielles sont rangées au garage car il est recommandé de les stocker dans un endroit frais et sec. J’ai fait un listing des médicaments et des granules que nous avons. Le listing est accroché dans l’armoire donc très rapidement , sans ouvrir les boîtes, on peut savoir si on a le médicament ou pas. J’ai mis un double du listing dans mon filofax, histoire de faire le tri dans l’ordonnance quand je passe à la pharmacie. Pas de petites économies pour la Sécu, je ne prends que ce que nous n’avons pas déjà et je ne prends que ce que je vais réellement utiliser (je fais le tri dans les prescriptions qui me conviennent ou non J )
Je ramène à la pharmacie les médicaments que j’enlève suite à mon tri (les périmés ou ceux dont on ne se servira jamais). Nous avons une boîte dans laquelle on stocke les tubes de granules vides en attendant que quelque chose soit mis en place pour les recycler.



Clémentine propose en suite de s’intéresser à la contraception. Pour ma part, ma sage-femme m’a reposé, il y a quelques semaines, un stérilet en cuivre dont j’étais très contente entre les grossesses d’Eloi et Zélie. Pas de déchets et pas d’hormones dans mon corps!

Ensuite, au niveau du linge de toilette, je n’ai rien enlevé car la quantité que nous avons est raisonnable pour 6 personnes à la maison dont 4 enfants en bas âge qui nécessitent pas mal de linge. Je ne vous parlerai pas aujourd’hui de la gestion du linge sale puisque chez nous c’est une étape qui se passe au garage.
Par contre, en terme d’organisation, j’ai fabriqué il y a quelques mois une panière en tissu pour les pyjamas. Cela facilite grandement le rangement, les pyjamas sont à portée de main après le bain et, le matin, ils ne traînent plus partout dans la maison.


Je vous montre ce qu'on trouve dans notre salle de bains?
Allez c'est parti !

video


Voici quelques photos pour vous donner le détail.

Pour nous laver, nous utilisons du savon de Marseille en version solide pour la douche et le bain et en version liquide pour le lavabo (j'achète des bouteilles d'un litre). De temps en temps, je me fais un gommage au savon noir qui sera remplacé par de l'argile probablement quand je terminerai le pot. En ce moment, nous avons également un gel lavant offert par mes collègues pour la naissance de Zélie.

Pour les cheveux, j'ai une brosse, Sébastien un peigne, les garçons rien J et Zélie une brosse qu'on avait eu en cadeau de naissance pour Louis. J'ai quelques accessoires; j'ai fait un petit tri mais il en reste quand même pas mal : 2 barrettes, 1 chouchou, 5 bandeaux/headband et 1 pince. J'ai un sèche-cheveux que je n'utilise qu'occasionnellement car je laisse sécher mes cheveux à l'air libre. Et non vous ne rêvez pas : il s'agit bien d'un shamprout... le shampooing c'est tabou on en viendra tous à bout !!! Il y a un an et demi je me suis fortement intéressée au Low poo/ no poo. J'ai fait des essais mais rien de concluant, je pense que je n'y consacrais pas forcément le temps nécessaire. J'ai donc pris un shampooing bio. La grossesse a fait des miracles car j'ai réussi à espacer mes shampooings d'une semaine sans que mes cheveux ne soient gras. Mais toutes les bonnes choses ont une fin ! Je pense que les hormones ont joué et fin décembre mes cheveux sont devenus lourds comme si le shampooing, au lieu de les laver, les salissait encore plus. J'ai été obligé de racheter un shamprout en urgence car ce n'était plus gérable. Je vais laisser Zélie grandir un peu, mes hormones se calmer (là j'en suis à la chute de cheveux ++) et je vais tenter de trouver une solution.

Pour les poils, Sébastien a une tondeuse qu'il utilise avec parcimonie, il a souvent une barbe de quelques jours. Il a aussi un rasoir tout neuf car il ne l'utilise pas (d'ailleurs il n'a pas de mousse à raser) mais il n'a pas réussi à se décider à s'en séparer. 
Pour ma part, je vais chez l'esthéticienne plus ou moins régulièrement : l'hiver j'ai tendance à laisser mes poils tranquilles et ils m'en remercient en poussant moins vite, moins nombreux et plus fins. J'ai une mini tondeuse (moins traumatique pour le poil que le rasoir ou l'épilateur) pour les fois où je veux vraiment enlever les poils entre 2 rendez-vous. J'avais acheté de la cire pour le visage mais au final ça fait longtemps que je ne l'ai pas utilisée, je la garde quand même encore un peu au cas où.

Pour les ongles, en été, je me mets du vernis aux pieds. Quand j'aurai fini mon dissolvant, je chercherai une solution plus écologique.

Pour le brossage de dents, j'ai une brosse à dents électrique ; en terme écologique ce n'est pas optimal mais je me dis que je ne change que la tête. Je me penche sur la question des brosses à dents compostables pour Sébastien et les garçons. Depuis peu, je me brosse les dents avec de l'huile de coco (à gauche) et Sébastien avec du bicarbonate de soude (à droite). Je pense qu'on va tester prochainement un dentifrice en poudre, notamment pour les garçons.

Pour le déodorant, j'ai adopté la version solide de la recette proposée par Ophélie du blog Antigone XXI. J'en suis très contente. Quant à Sébastien, il utilise du bicarbonate de soude. Et donc là si vous avez bien suivi, vous vous apercevez qu'il se brosse les dents avec son déodorant ou qu'inversement il se met du dentifrice sous les aisselles J Simple, efficace, sain, économique et écologique, que demander de plus ?

Une crème solaire cracra que je remplacerai cet été par une que je vais acheter à la biocoop.
Une huile de massage Vergetures ; j'ai de la chance car malgré mon manque de régularité de l'application de cette huile, ma peau n'a jamais craqué pendant aucune grossesse. Mais, du coup, le flacon n'est pas encore vide. Je pense que cette huile ne peut pas faire de mal à ma peau même en dehors de la grossesse.
Une huile d'argan pour m'hydrater la peau le jour où j'aurai le temps et où j'aurai fini l'huile Weleda


Ma Cup que j'ai adoptée il y a plusieurs années déjà. Outre le caractère polluant des protections hygiéniques classiques, c'est leur potentielle nocivité qui m'a convaincue. Je vous invite à lire cet article sur la question et celui-ci sur le gain financier que cela représente.
Les 2 seuls éléments de maquillage qu'il me reste sont un gloss et un anti-cernes qui ont été acheté lors de mon EVJF il y a 6 ans et demi !
Un oriculi qui remplace les cotons-tige.
Mon traitement contre mes allergies que je prends malheureusement quotidiennement. Je n'ai, à ce jour, pas trouvé d'alternative efficace.

et pour finir ma collection de boucles d'oreilles, je ne me maquille pas mais je ne sors jamais sans mes B.O !

Et chez vous, il y a quoi dans la salle de bains?

Je vous souhaite à tou(te)s une belle et douce journée et je vous dis à bientôt...

    

                                                                                                                                Cécile

10 commentaires:

  1. Tu me donnes envie de m'attaquer à ma salle de bain là ;-) non pas que l'on soit envahis de produits mais je pense qu'il y a pas mal de trucs que nous n'utilisons plus et qui n'ont pas encore trouvé le chemin de la poubelle...
    Pour ce que l'on utilise, le gel douche, je le commande par bidon de 2, 5 litres chez aromazone ça limite un peu les déchets et surtout ma peau le supporte. Pour les mains c'est savon de Marseille version solide dans la sdb et liquide fait maison dans les toilettes et la cuisine.
    Pour le shampooing, je n'arrive pas à passer le cap pour le no poo par contre je suis passée au shampooing solide fait maison (recette aromazone là aussi) et j'en suis ultra satisfaite. Épilation je fais a peu près comme toi et pour le reste et bien on a encore des progrès à faire... (bon, au moins c'est de la cosmétique naturelle c'est déjà ça).
    Je retiens l'idée du panier à pyjamas, ils ont une patère dans leur chambre mais je retrouve quand même des pyjamas dans mon canapé ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah les pyjamas ! :-)
      Pour le savon liquide maison, tu utilises quoi comme proportions? je suis preneuse aussi de ta recette de shampooing.

      Supprimer
    2. Alors, pour le savon liquide, je fais très, très simple ! Un flacon de 500ml (de récup), 15 à 20g de paillettes de savon de Marseille (17 / 18g avec les paillettes toutes prêtes de chez aromazone c'est parfait. Oui, j'avoue, j'ai la flemme de râper un savon, surtout que j'en utilise aussi pour la lessive...), je complète mon flacon avec de l'eau bien chaude, je referme et je secoue doucement jusqu'à dilution complète. C'est tout !
      Si l'on est en période d'épidémie, je rajoute quelques gouttes d'huiles essentielles. Certains rajoutent une cuillère à soupe d'huile (olive ou autre) mais je ne trouve pas que ça fasse vraiment une différence.
      Par contre, tu n'obtiendra jamais la texture des savons du commerce, ça donne quelque chose d'un peu visqueux et qui ne mousse pas trop mais qui lave ! ;-)
      Dernier petit truc, ne remplit surtout pas ton flacon jusqu'en haut, en refroidissant le mélange se solidifie un peu (plus ou moins suivant le dosage et le savon utilisé d'où la fourchette de 15 à 20g pour 500ml) et il faut laisser de la place pour pouvoir le secouer avant la première utilisation.
      Pour le shampooing j'utilise la recette qu'il y avait dans le coffret que j'ai eu à mon anniversaire du coup, elle n'est pas sur leur site mais celle-ci est assez proche (un peu plus d'huiles donc probablement plus nourrissante) http://www.aroma-zone.com/info/recette-cosmetique/shampooing-barre-nourrissant-la-noix-de-coco
      J'ai d'ailleurs bien l'intention de la tester la prochaine fois ;-)
      J'espère que ça t'aidera sinon, n'hésite pas à me faire un mail.

      Supprimer
    3. Oh merci bcp pour les recettes. Je te dirais ce que j'en pense.

      Supprimer
  2. A si, j'oubliais, les serviettes hygiéniques, ça fait 10 ans que je les ai banies sur conseil de mon gyneco de l'époque parce que je faisais des mycoses à répétition. Il m'avait conseillé de passer aux lavables et depuis je n'ai jamais eu la moindre mycose ! Oui, c'est glamour, je sais :-D
    Il faudra quand même que je teste la cup, je verrais ça quand j'aurai eu mon retour de couche, je fais partie des chanceuses chez qui allaitement long rime avec minimum 1 an de tranquillité ! Bon, là il y a quand même quelques signes qui me font penser que la bonne période touche à sa fin ... mon loustic aura 11 mois dans quelques jours...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi je fais aussi partie de ces chanceuses-là. Donc avec mes 4 grossesses autant te dire que depuis juillet 2008 je n'ai pas eu souvent mes règles ! Je pense qu'à mon rdc je vais me coudre quelques serviettes en complément de la cup notamment pour la nuit.

      Supprimer
  3. Super article. Merci beaucoup. Je suis intéressée par votre alternative au dissolvant quand vous l'aurez trouvé. Mais surtout déjà qu'utilisez-vous pour l'enlever/frotter? Je n'ai pas vu d'ouate/coton dans votre vidéo. Quelle est votre recette? Une éponge?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement cela fait des années que nous n'avons plu de coton à la maison. En fait jusqu'à maintenant j'utilisais une feuille de sopalin. En sachant que je ne me vernis les ongles que l'été et que comme c'est sur les pieds, chez moi ça reste mini 3 semaines. Je pense que l'été prochain je vais réserver une lingette lavable (les noires que l'on peut voir dans mon billet précédent) à cet usage.

      Supprimer
  4. Je suis aussi intéressée pour une solution alternative concernant le dissolvant!
    Et à la place des cotons-tiges, c'est quoi??
    Bisouuu Laure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un oriculi que j'ai trouvé il y a quelques années à la pharmacie d'Arcangues
      http://www.lamazuna.com/mochi-mochis-oriculi/84-oriculi-cure-oreilles-ecologique-en-bambou-3760201130605.html

      Supprimer